Vodka ma dulcinée…

« Leurs bras généreux, leur âmes entières et belles s’offusquent de se qu’un verre soit vide.
Nous nous souvenons de la première gorgée de vodka , la deuxième ; de la troisième un peu, et puis c’est le voile de plus en plus trouble qui s’abat sur la tablée.
Des tranches de lard, du saucisson et des chapons, toutes sortes de plats paysans accompagnent les rasades inévitables. »

Sylvain Tesson.

28 février 2017

C’est jour de fête!
Je suis bourré depuis environ 4 jours, peut-être un peu plus.
Il y a un moment ou on ne compte plus…
Je sors d’une yourte pour être invité dans une autre et ainsi de suite.
Impossible de refuser une invitation au risque de décevoir et de vexer l’hôte.
Au passage des chiens m’attaquent et me mordent les mollets.
Sous l’effet de l’alcool je dois dire que la douleur est considérablement réduite et en plus, avec mes chaussures Mongoles, il faut y aller pour percer le cuir.
Mes hôtes n’y portent même plus attention et je dois dire que j’ai finalement aussi fait abstraction de ce détail qui fait partie du folklore Mongole.
Nous buvons du matin jusqu’au soir et rions de bon coeur au point que parfois j’oublie où est mon hébergement et que je dois dormir sur place.

Ainsi va la vie et je suis au bout de la mienne…
Les Mongoles sont avec les Russes, les Turques et les Géorgiens les peuples les plus hospitaliers de l’univers.
Un jour de plus sur la terre des hommes.

Leave A Comment

error: Content is protected !!